LA planete du QUEUTARD

Par • 24/02/2015 • Société, Télé-réalitéCommentaire (0)2316

Bernard-de-la-Villardiere-guide-Queutard

La planete: « Fort Paillard » / « Fort Queutard » – Le même que l’original avec moult épreuves sexuelles, et évidement nombre de parties de jambe en l’air entre deux couloirs, à conserver le vieux lubrique, les nains paillards, les maitres sulfureux et la Félindra SM: il y a du potentiel, et avec une émission aussi connue de la com gratuite pour la parodie. 10)« D&co » -Original: M6 a trouvé la poule aux œuf d’or avec cette émission de planete qui repose sur beaucoup sur les épaules charismatiques de sa présentatrice/décoratrice Valérie Damidot, drôlatique, et espiègle avec ses ouvriers. Dans la pratique des gents veulent refaire leur intérieur qu’ils trouvent poussif mais n’en ont pas forcément les moyens. Valérie et son équipe débarquent, étudient le cas, embauchent quelques membres de la famille, refont à neuf une planete stylé, le tout dans une ambiance de franche rigolade. -Parodie: « S&xCo » – On touche à rien dans le principe, on rajoute juste la jolie présentatrice ronde débridée sexuellement, les ouvriers teub à la main, les familles lubriques… sans oublier que les ustensiles et outils de chantier ça offre plein de possibilités, voir la série des Fucking Machines, ou les « Bricoleuses sexy » d’outre-manche, d’outre-atlantique ou même du père Cauet. 11)« kaamelott » -Original: Parodie des chevaliers de la Table Ronde et de la Geste Arthurienne menées de main de maitre par Astier et son casting émérite. Depuis plusieurs saisonhttp:, les déboires pseudo historiques du roi Arthur avec ses splendides décor et costumes d’époqueRésultat de recherche d'images pour "queutard c est quoi"

.Un exemple parmi temps d,autres  Peu importe la conclusion de l’affaire opposant DSK à une femme de chambre new yorkaise. Tout le monde peut se tromper, et croire que la soubrette est comprise dans le prix de la chambre à 3000 € la nuit. DSK a droit lui aussi aux circonstances atténuantes….Non, ce qui est gênant dans cette affaire est qu’elle est l’affaire de trop, le sommet de l’iceberg de la vie dissolue de DSK. L’Amérique nous donne une leçon, elle nous apprend que le “French lover” n’était qu’un vulgaire détraqué sexuel. Pas glorieux pour le pays des droits…..de cuissage réservé aux puissants, mais en Amérique la parole d’une femme de chambre vaut celle du président.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2018 XNUMBER1 le BLOG™